L’US Forbach Rugby, d’hier à aujourd’hui.

default_blue_

C’est à notre sous-sol, ainsi qu’à la position stratégique de Forbach, ville frontière sur un axe de transit de première importance, que nous devons la joie de connaître le rugby. Après la seconde guerre mondiale, la stabilisation de la frontière Nord-est du pays d’une part, et la montée en puissance de la production charbonnière d’autre part, ont drainé vers notre région une population nouvelle. Des douaniers d’abord, qui venaient majoritairement du sud ouest où ce métier, comme le rugby, a quelque chose de traditionnel, et des jeunes ingénieurs des mines, avec un fort contingent de méridionaux. Il n’en fallait pas plus pour que les premières perches commencent à pousser à Forbach et dans tout le bassin houiller. Le même phénomène ayant eu lieu dans la région du fer, et les équipes universitaires aidant, un championnat régional de qualité a pu être mis sur pied, ce qui a permis au rugby lorrain de prospérer.

A Forbach, cette période, couvrant les années 50-60, a constitué la préhistoire de notre club : on jouait entre douaniers, entre mineurs ou encore sous les couleurs d’associations culturelles (l’ACBHL a beaucoup fait pour le rugby Est-mosellan), on jouait là où l’on voulait bien nous faire une petite place..

A la fin des années 60, un groupe de passionnés, regroupa toutes ces volontés et ces énergies.

L’US Forbach était née. La structure étant stabilisée, et ancrée dorénavant au stade du racing, pelouse fétiche de notre club, l’histoire de l’USF Rugby pouvait commencer.

Depuis la création du club, la situation économique de notre région a bien changé ; les mines ont fermé et les frontières se sont ouvertes. Mais la greffe a eu le temps de prendre ; les joueurs qui foulent aujourd’hui la pelouse du Racing, tout comme la plupart des dirigeants, sont majoritairement originaires de Forbach et de sa région.